samedi 22 décembre 2012

Cal de Ter, Intégrales 1 & 2, de P.-J. Hérault



Titre : Cal de Ter, Intégrales 1 & 2
Série : Cal de Ter
Auteur : P.-J. Hérault
Editeur : Milady
Couverture :
Illustrateur : Fred Augis
Nombre de tomes sortis : 2 sur 3
Pages : 594 et 537 pages
Prix : 10 euros chaque volume

Biographie auteur :

P.J. Hérault est un écrivain français prolifique. Au début des années 1980, il était avec Gilles Thomas, l’un des auteurs de science-fiction les plus populaires. Il est aujourd’hui toujours aussi apprécié, et chacun de ses nouveaux romans est un succès. Le cycle Cal de Ter, véritable space opera d’action, est sans aucun doute sa série la plus célèbre. Elle met en scène Cal qui est catapulté sur une planète habitée par une tribu primitive, après l’explosion la Terre…
Retrouvez ici les cinq premiers volumes de la série dans l’attente de la dernière intégrale.

Synopsis :


La Terre est détruite, victime de la folie des humains. Cal est le seul survivant.
En hibernation dans la capsule spatiale qui lui a permis de fuir, Cal se réveille, des milliers d’années plus tard, au large d’une grande planète bleue. Le naufragé est recueilli par un peuple simple et pacifique, encore à l’aube de son histoire. Cal s’éprend de ces Vahussis qui lui redonnent goût à la vie, et tente le pari le plus improbable qui soit : hâter leur évolution en leur évitant les écueils de la violence et de la bêtise qui ont mené l’humanité à sa perte. Assisté par une puissante technologie, ce dieu d’un genre nouveau intervient aux âges critiques de la civilisation pour le meilleur… ou pour le pire?

Cal et son compagnon Giuse fuient la Terre sur le point de s’autodétruire.
Des millénaires plus tard, ils arrivent sur Vaha, une grande planète bleue. Cal décide d’orienter l’évolution de ses habitants, grâce aux extraordinaires capacités de HI, un ordinateur géant. Mais quand HI se rebelle, Cal devient dangereusement vulnérable. Il doit se fondre dans la population de Vaha avant de trouver un plan qui lui permettra de récupérer sa Base.
Plus facile à dire qu’à faire, pour le demi-dieu qu’il était ! Peu après, un signal en provenance de la Voie Lactée parvient sur Vaha : la Terre existerait toujours.
Mais ceux qui y vivent sont retournés à la barbarie. Méritent-ils vraiment d’être sauvés ?

 
Critique :

                Rappelez-vous, ce temps pas si lointain où j’ouvrais mon modeste blog. Rappelez-vous, lorsque personne ne savait que je rôdais sur la toile, cherchant avidement mes proies. La première victime n’avait été autre que Gurvan, du grand P.-J. Hérault. Et bien je n’ai pas oublié ce délicieux repas, et donc je suis passé au plat suivant avec les rééditions de Cal de Ter, chez Milady. Quel régal de retrouver cet auteur majeur de la SF française.
                Et la saga Hérault dans le domaine de la SF commença par ce superbe plane topera qu’est Cal de Ter avec la parution du Rescapé de la Terre en 1975. On compte dans ces deux intégrales cinq des sept épisodes de Cal, en attendant la conclusion de cette série lors du premier trimestre 2013.
                On suit donc Cal, dernier rescapé de la Terre qui a été probablement détruite mutuellement avec Mars dans une guerre à la bombe antimatière. Il débarque après des milliers d’années d’hibernation dans la galaxie du Centaure où il découvre avec stupeur une peuplade humaine pacifique, les Vahussis, rendus à un stade encore primitif de leur histoire. Il va tomber amoureux de cette peuplade et l’aider à se développer d’une façon accélérée, les guidant par petites touches pour qu’ils ne répètent pas les mêmes erreurs que les terriens.
                Dans cette aventure formidable, dont j’ai souvent imaginé quelque chose de similaire dans mes rêves avant de lire Cal de Ter, notre auteur bâtit son histoire avec une facilité déconcertante. J’ai eu l’impression d’être parfois dans un épisode du jeu vidéo Civilization. On a une construction sociale, culturelle, guerrière, psychologique, etc. Hérault touche à tout, et il le fait bien avec son style très fluide. Il n’y a pas de baston à tous les coins. Le plus important dans ce récit, c’est la réécriture historique dans cette transposition de science-fiction, et la curiosité qu’elle distille dans notre esprit face à toutes ces découvertes.
                Au fil de ces deux intégrales, toujours P.-J. Hérault va se renouveler. Impossible donc d’éprouver une certaine lassitude face à des situations répétée, d’autant plus que cela se lit très vite. Planète vahussie, découverte d’une civilisation ultra avancée disparue, réapparition miraculeuse de son meilleur ami, retour sur la Terre, etc. Une petite merveille d’émerveillement.

Note : 8,5/10
Hérault, c’est le top de la SF française. Accessible à tous, pouvant se lire partout, à dévorer.


Aucun commentaire:

Publier un commentaire